Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /
Traduction de l'Anglais :

L'organisation sociale du chien domestique
Une étude longitudinale du comportement du chien domestique et de l'ontogénèse du système social canin

 La théorie selon laquelle une hiérarchie basée sur des relations de dominantion est le principe d'organisation dans la vie sociale de l'espèce canis lupus est une projection de l'homme qui doit être remplacée. De plus, ce modèle injustifié à été transféré des discutions sur le comportement des loups, aux discution sur le comportement des chiens domestiques (canis familiaris).
Ce document présente une nouvelle image, plus adaptée, de comment canis familiaris s'organise lorsqu'il est en groupe. Il est basé sur l'étude d'un groupe canin permanant de cinq chiens vivant dans leur habitat naturel, comment ils intéragissent les uns avec les autres au sein de leur groupe, avec d'autres espèces qui ont rejoint le groupe, et avec d'autres epèces rencontrées fugitivement à l'extérieur de leur environnement.
Cette étude montre que l'existance d'une hiérarchie de dominance est discutable, mais que, dans tous les cas, la dominance n'est pas le principe de fonctionnement dans l'organisation sociales des chiens domestiques. La hiérarchie de domination n'existe pas et est en faite impossible à construire sans entrer dans le domaine de la projection humaine et de la fantaisie.
Les études montrent que les groupes sociaux de chiens domestiques doivent être concidérées comme des systèmes complexes autopoïétique, dont le comportement systémique primaire est de graviter le plus rapidement possible dans un paysage stable, afin que chaque animal présent soit assis sur sa colline d'un pied ferme et incontesté par les autres membre du groupe.
L'agression n'est pas utilisée dans la division du paysage. Il n'est pas possible pour un observateur de mesurer la hauteur des collines respectives.
Il n'existe aucune hiérarchie entre ou parmi les animaux. L'organisation du système est basée sur des relations binaires, qui sont convertis entre les agents par la concurrence ou la coopération binaire, par la création de consensus.
Les processuss par lesquels cela se fait sont double :
Le premier est un sytème simple et claire, mais acquis, c'est le système des gestes de la communication qui permettent aux animaux de s'orienter de façon adéquate à l'autre et émettent des réponses appropriées en vue de maintenir ou de rétablir la stabilité de leurs collines et un paysage social large.
Le second est l'apprentissage. L'apprentissage de chaque animal par rapport à sa propre histoire, qui détermine la façon dont l'animal peut opérer dans le système et ce que sera son aptitude individuelle, et qui, à la fin, est le plus important pour la survie de l'animal que ses présumés facteurs génétiques ou la dominance que quelques hommes ont inventés.

Pour plus d'informations :
www.nonlineardogs.com
      






"Le mythe du mâle dominant alpha"
---
 
25 mai 2009 (ScienceDaily)
"Utiliser la dominance pour expliquer le comportement canin est dépassé"
(Article en Anglais)

---
 
18 février 2009 (ScienceDaily)
"Eduquer un chien par la douleur, la contrainte, l'intimidation ou l'agression le rend agressif"
(Article en Anglais)

Partager cette page

Repost 0
Published by